Sur le web, je suis assez connu pour mes tutos sur Motionbuilder vidéo en français et de fait, je suis avec intérêt les innovations et changements que l’éditeur apporte à cet outil d’animation bien particulier.

Et récemment, Autodesk à publié sous la forme de vidéo sur la chaîne Youtube de l’éditeur, les principales nouveautés qui sont présententes dans la version 2014 de Motionbuilder.

La plus importante à mon sens est celle-ci :

Advanced motion-capture workflow

Dans cette vidéo, on peut voir qu’il sera possible de définir le marker set à la volée par un simple Alt-Drag & drop entre les capteurs et les bones du personnage. Je me demande d’ailleurs si on applique le lien directement sur le personnage ou s’il s’agit de la nouvelle forme de l’Actor qui fait interface entre les données mocap et le Character Control de Motionbuilder, ce qui ne serait pas une mauvaise idée que de mettre à jours l’Actor. Cet Actor qui est plutôt bien intégré maintenant en export dans les différents système mocap optique connu (Vicon et Optitrack pour les plus célèbres). D’autant qu’il semble possible d’influencer plusieurs bones avec des même capteurs pour permettre une transition plus souple.

Cette définition du marker set peut aussi se scripter, ce qui allégera grandement le flux de travail répétitif. Il est souvent redondant de devoir définir un marker set spécifique après chaque nouvelle calibration du squelette ou des caméra durant la capture.
Le démonstrateur fait aussi la démo d’un offset en déplacement du hips et d’une correction mocap depuis le Story. Méthode plutôt pratique pour vérifier la viabilité d’une capture avant de passer en nettoyage définitif de cette capture.

Le dernier élément de la vidéo est une nouveauté très intéressante. Motionbuilder va disposer d’un solver stretch & squash sur la colonne vertébrales et la nuque (un peu à l’image de celui qui est déjà en place pour animer la clavicule lorsqu’on monte les épaules en rotation par exemple). Cet élément va être pratique pour garder le volume du personnage et dynamiser le mouvement du torse et de la nuques avec la mocap.

Ruler Tool

Cet outils va permettre de mesurer précisément la distance entre deux objets de la scène. L’intérêt pourrait être limité à la cosmetique au sein de Motionbuilder mais, pour rester dans la mocap, il peut être intéressant de pouvoir mesurer la distance entre deux capteurs afin de définir au mieux la proportion d’un Actor sur le personnage cible et anticiper le retargeting (même si Motionbuilder s’en sort plutôt bien dans ce domaine)

Look through selected

Un outil qu’on retrouve souvent dans la plupart des éditeurs 3D du marché. Cette fonction vous permet d’adopter le point de vue d’un objet sélectionné dans la scène pour faciliter son placement. On voit ici l’exemple avec une projecteur lumineux.

Custom rendered API

Autodesk semble vouloir améliorer la qualité de rendu directement au sein de mobu en intégrant un nouvel API secondant le moteur de rendu interne réputer pour sa capacité à tenir la charge sur des scènes très lourdes, mais pas vraiment adapter pour un rendu de qualité en simplicité (à mon sens). Avec ce prototype nommé Candela Deferred Renderer, Motionbuilder pourra proposer une qualité d’image accrue dans le rendu vidéo des scènes d’animation. Je ne pense pas qu’il soit à même de rivaliser avec les moteurs de rendu déjà en place (Vray, Cycle) ou à venir (Guerilla) mais il pourra permettre de se rapprocher un peu plus du résultat final voulu qu’avec le moteur actuel (qui reste un bon élément de performance).

File referencing API

Et je termine avec le second outil des plus important dans l’évolution de Mobu à mon sens. Le référencement de fichier externe, enfin!
Avec cet outil, on pourra charger dans la scène des éléments issus d’autres fichiers ce qui évitera de forcément fusionner chaque éléments dans la scène pour sa construction. L’intérêt du référencement d’élément 3D est surtout dans le fait de pouvoir travailler à plusieurs sur une scène avec des assets en cours de création pendant que les animations sont en réalisation (mocap ou keyframe).
Ces références seront d’ailleurs éditables avec les 3 outils de transformation basique pour le placement dans la scène mais aussi avec un monitoring optionnel pour permettre la mise à jours en temps réel des assets.
Bref, une bonne idée avec une intégration plutôt bien pensée dans Motionbuilder.

Bilan des nouveautés

De ce que je vois sur ces présentations, Autodesk continue de renforcer Motionbuilder sur le cas de la motion capture corporelle essentiellement avec le nouveau workflow. Les autres outils/éléments présentés actuellement ne sont pas vraiment dédié à la mocap tout en étant bienvenu sur Mobu. Le référencement sera des plus utile je pense, le reste est plus dans l’ordre des choses présentes pour palier à des manques plus ou moins marqués dans les éditions précédentes.

Ce que je regrette encore, c’est le manque de volonté d’améliorer les outils d’animation pour le facial déjà présent comme je l’ai déjà noté dans mon test de la version 2012 de mobu sur 3DVF. Il reste beaucoup d’outils qui sont délaissés dans Mobu, et la mocap faciale est encore vivante dans mobu grace au plugins des solutions externe développées par d’autre entreprise (par exemple Dynamixyz). C’est intéressant et cela donne le choix, mais dans un sens, cela montre bien que Mobu reste cantonner à son rôle d’interface entre le système mocap et l’éditeur 3D qui recevra les animations pour les rendus (ou le moteur temps réel pour l’intégration après une passe de nettoyage des fichiers FBX).
Motionbuilder étant le logiciel avec le prix le plus élevé du catalogue d’Autodesk dans la 3D (comparé à 3dsmax/Maya/Softimage), ces nouveautés intéressantes peuvent sembler un peu maigres pour une mise à jours. Bien que l’Advanced Mocap Workflow soit des plus prometteur et apporte une vraie valeurs à cette édition 2014 de Motionbuilder pour peu qu’on fasse de la mocap son fer de lance dans la production.

Reste à voir quand le soft sera disponible pour que je puisse jouer avec et tester tout cela dans un cadre moins hypothétique qu’un regard sur quelques vidéos :)

Pour de plus amples informations, vous pouvez aussi visiter le portail français d’Autodesk : www.autodesk.fr